Propriété intellectuelle littéraire et artistique
Les principaux types d'objets auxquelles s'applique la PI sont :
-
les œuvres littéraires (tout texte écrit, en fait);
-
les œuvres artistiques (peintures, dessins, photographies, etc.);
-
les œuvres dramatiques (théâtre, cinéma, danse, etc.);
-
les œuvres musicales;
-
les programmes informatiques;
-
les inventions.
 
La Propriété Intellectuelle (PI) s'applique aussi aux marques de commerce, aux dessins industriels, aux obtentions végétales (espèces végétales crées par croisement ou autres techniques) et aux topographies de circuits intégrés.
Tout comme pour la propriété « ordinaire », seul le titulaire de la PI a le droit d'exploiter sa création. Cependant, ce titulaire peut très bien, généralement avec compensation financière, céder ce droit de manière définitive (comme dans une vente) ou accorder une licence d'utilisation temporaire ou perpétuelle, exclusive ou non (comme dans une location).
La PI est régie par des lois nationales ainsi que par des conventions et traités internationaux. Pour les cinq premières catégories décrites plus haut, il s'agit des lois et de la convention internationale sur le droit d'auteur. Pour les inventions, ce sont les lois sur les brevets et le Traité de coopération en matière de brevets. La révision et l'application de ces lois, conventions et traités relève d'organismes nationaux ou transnationaux comme l'Office de la propriété intellectuelle du Canada et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.
Les lois régissant la PI visent à permettre aux créateurs, en leur accordant le contrôle de l'exploitation de leurs créations, de profiter des retombées éventuelles de leur diffusion ou de leur commercialisation. Elles visent également à protéger les créateurs de toute utilisation inappropriée de leurs créations. Notons cependant que la protection de la PI exige l'intervention des tribunaux dans chaque pays où l'objet en cause est produit ou diffusé.
Accueil